Le malheur que nous partageons toutes et tous a frappé à la porte de mes oreilles un peu après la naissance de notre bébé il y a 9 mois.


Parmi la multitude de choses qui me sont maintenant restreintes voire interdites depuis l'apparition des acouphènes et de l'hyperacousie, il y a surtout mon rôle de père qui est maintenant réduit à pas grand chose et contribue à la perte de dignité que connaissent celles et ceux qui souffrent.


J'ai peur, pas de mon bébé, je l'aime plus que tout, mais de ses cris, aussi forts et aigus qu'imprévisibles. Il me traversent comme un coup de couteau avec l'électricité en plus. Mes mains en tremblent, mon coeur s'emballe et mes acouphènes deviennent presque instantanément plus forts avec l'angoisse que tout ça suscite pour sa maman et moi. Sans parler des ses jeux et du bruit qu'elle peut faire en lançant ses jouets. Dieu sait pourtant si nous sommes conscient d'avoir de la chance que notre enfant soit si sage et calme, mais cela reste un enfant avec tous ses besoins d'expression.


Nous essayons donc de nous organiser tant bien que mal mais ce n'est pas facile. J'essaie de m'en occuper dans les moments les plus calmes mais impossible de prévoir ou bien de porter un casque tout le temps en sa présence (quand on parle on s'entend à l'intérieur), les bouchons c'est trop long à mettre et ça augmente les acous et rester sans protection c'est vraiment stressant pour tout le monde. Aucun véritable moment de plaisir et de détente à trois ne nous est permis. Maintenant elle devrait partager nos repas à table et nous sommes très inquiets.


Je fais donc appel à d'éventuels jeunes parents, maman ou papa, qui sont dans le même cas que nous. Comment faites-vous au quotidien ? Vivez-vous les même difficultés ? Avez des petits trucs et astuces à partager ? Lorsque l'enfant grandit comprend-t-il la situation lorsqu'on lui explique ? Risque-t-il d'en être traumatisé ?

Bref, nous sommes un peu désespérés et tout conseil est le bienvenu...


Merci d'avance. 


Vues : 1919

Y répondre

Réponses à cette discussion

Comme je comprends ta douleur, ton désespoir et surtout que tu devais être heureux d'avoir un bébé...j'ai aussi de l'hyperacousie et il est vrai que je ne supporte pas les cris des enfants et tous les bruits qui nous entourent et cela commence l'après-midi et le soir c'est encore plus pénible.

Heureusement, mon ami a ses enfants un week-end sur deux, donc c'est plus facile.Mais si cela persiste, je ne sais pas si je pourrai aller en vacances avec eux snif...

Mais j'ai eu mes acouph en juillet 2004 et une crise d'hyperacousie en fin décembre 2005 et là je vivais encore avec ma fille.

Je ne supportais plus aucun bruit et elle a dû se débrouiller à se faire à manger lorsqu'elle rentrait du travail (elle était en apprentissage) et a eu de la peine à comprendre ce que j'avais. Mais je lui répétais souvent de faire moins de bruit, surtout qu'elle était énergique...

Aujourd'hui, elle a un appartement et je vis avec mon ami. Elle n'est pas traumatisée mais il est vrai que c'est une adulte mais comme elle le dit : tant que l'on n'a pas cela, on ne peut pas comprendre" et elle m'encourage bcp.

Ces derniers temps, j'ai eu une grosse crise d'acouph et grâce à elle, à mon fils, à mon ami, à mes parents, je tiens le coup. Mais il n'habitent pas au même endroit que moi, alors je ne vois plus personne, c'est cela le plus dur. Je n'ose plus sortir, sauf pour aller voir mon acupuncteur et je n'ose plus conduire...

Je me relaxe le plus souvent possible mais je sais bien que cela ne fait pas partir l'acouph et l'hyperacousie...

Je suis désolée, j'aimerais tellement te donner des conseils, mais je n'en ai pas...

Bon courage et avec mes amitiés

Hermine

 

 

Salut Yohann,

 

Merci pour tes conseils. C'est sympa d'avoir testé. Je me souviens que ce genre de casque était très efficace en aviation. Pour l'instant j'ai un casque de type chantier utilisé pour les outils bruyants et c'est loin d'être idéal évidemment.
Et en plus quand tu cognes la coquille de ton casque c'est pire que mieux et comme il sert assez fort c'est impossible de manger avec. Je vais essayer un casque MP3 avec un petit bruit de fond comme tu le suggères.

Allez, on finira bien par trouver une solution vivable...

 

Merci et bon dimanche

David



Yohann B. a dit :

Salut,

J'ai passer chez Best Buy aujourd'hui et j'ai testé les casques réducteurs de bruits et c'est nul !

Ca doit réduire de 5 décibèle au plus, car je n'ai pas remarqué pas grand différence avec et sans.

 

Le seul conseil c'est lorsque tu prend ton enfant dans tes bras assure toi d'avoir un vrai casque qui coupe de 25 ou 30 décibel je crois. Moi j'en ai un avec un radio mp3, donc je l'utilisait beaucoup avant dans mon travail. C'est pratique car tu coupe le son extérieur de facon majeur et tu écoute le bruit de fond que tu désire, sinon tu vas entendre tes acouphènes à cause du casque qui coupe énormément le son extérieur.

 

Quand tu na pas le bébé dans tes bras tu peut te boucher les oreille avec tes doigts. Un réflexe que j'ai développer quand j'entend un son trop fort.

 

Comme ca, tu réhabitue tes oreilles au sons et les bruits trop fort comme les cri de bébé sont atténuer par le casque.

 

Ne lache pas ... Yohann,

Bonjour David!

Je ne supporte pas non plus les cris des enfants, mais pas que pour les acou. ! Quand je suis avec des enfants turbulents, il faut parler le plus bas possible, car plus tu cris, plus il cri et crois que cela est normal.  Parler toujours avec douceur et calme. Il comprendra, que tu l'écoute et le comprend aussi. Quand tu craque, chante avec lui ou sans lui. Il faut que ta voie attire son attention.Mais de la musique calme ou douce! Un enfant a toujours une musique qu'il aime, a toi de trouver. Les essaies (quand il est calme et quand il es turbulent); c'est fait pour ça!

Tu peux lui expliquer avec des mots simples et sans t'énerver et surtout sans peur, tous pédiatre te dira qu'il comprend tous. Tu peux aussi lui poser des questions et vois sur le visage ou au changement de son, si il est plus calme.

Tu sais, quand nous on en peu plus ou on a peur: cela crée chez l'enfant une peur d'incompréhension et se stress se traduit par des cris. Quand il se calme , remercie l'e. Même tu peux jouer plus avec lui et il comprendra qu'il a tous a gagné de ne pas faire de bruit. C'est ça l'éducation en douceur. Je te jure cela marche.

 

Si tu vois qu'il ne s'arrête pas, mais le dans son lit ou dans sa chambre et sort, juste le temps de te calmer. Puis prend le et explique lui de nouveau.
Le plus gros problème, c'est a l'adolescence: quand il te dira. J'en ai mare que tu me répète que tu as mal aux oreilles. Et en plus on me dit. Je te l'ai déjà dit. Moi mon cerveau a du mal a enregistrer .Mais tu verra, si tu lui a donner l'amour, tu pourra lui dire, moi je te donne ce que je peux avec mes problèmes et même si cela nous ennuis. je te donne ce que je peux avec amour et patience.

Elle a 26 ans et me remercie et comprend quand un enfant cris prêt d'elle et qu'elle est épuisé. Bien sur, c'est pas comme nous, mais au moins elle comprend.

Courage car il en faut, et faite du yoga, soufflé votre stress! Trouver tous ensemble une harmonie. Autrement votre famille et vos amis peuvent aussi jouer le jeux et vous aider!!!

Amicalement Christine Gravier! Pas facile la vie avec les acou. OU tous problèmes de la vie!!!!

Répondre à la discussion

RSS

© 2019   Créé par Guillaume.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation